Influenz
Influenz
L'art d'apprendre.
 

La Genèse d’Influenz


 

Printemps 2017 

Ma vie est sur des rails depuis plusieurs années. Ça va bientôt faire 10 ans que je suis dans une routine professionnelle. Pourtant je suis à bout. Cette routine ne me convient pas. J’ai besoin de changements. J’ai la chance de pouvoir négocier avec mon employeur un congé sans solde d’une année. Une opportunité pour laquelle je leur serai toujours reconnaissant. J’en profite pour accomplir un rêve, un projet de vie encore inaccompli: partir une année autour du monde

Avant de partir, je me fixe comme objectif de saisir cette occasion pour prendre du recul sur ma propre vie. Faire le point. La routine a ses avantages; elle a aussi ses inconvénients. Je possède la sécurité d’être salarié, d’autant plus précieuse que je suis photographe; le marché actuel ne m’offre que peu d’autres options. Mais je suis aussi dans une voie sans issue, dans laquelle il ne m’est plus possible d’évoluer. Et cela me manque, cruellement. Je me fixe comme objectif de revenir avec une vision claire de la suite que je veux donner à ma carrière professionnelle, en sachant exactement comment j’envisage de faire évoluer cette situation, et par quels moyens. 

Les tests d’orientation me définissent avec un profil atypique: imaginatif & méthodique. La bonne nouvelle? Peu de gens ont ce profil. La mauvaise? Peu de postes demandent un tel profil. Puisse le voyage me porter conseil… 

 
Une personne de type « artiste / conventionnel » a un profil rare qui combine imagination et méthode, ou encore affectivité et sens de la rigueur. Il y a peu de métiers où ces dispositions sont utilisées pleinement.
— Test d'orientation
 

Printemps 2018

Une année a passé. Je suis de retour, et je reviens sans avoir trouvé de réelles solutions. Ce n’est pas faute d’avoir essayé: les réflexions ont été nombreuses et couvrent les pages d’un petit journal de voyage. Les discussions et partages d’expériences avec d’autres voyageurs n’ont pas manqué non plus. Mais entre les avis partisans de la prise de risques totale (on a qu’une vie), et ceux plus sécuritaires du non-changement (soit satisfait de ce que tu as, on ne sait pas de quoi demain sera fait), je ne trouve pas mon compte. Il doit y avoir autre chose. 

Même si je n’ai pas atteint le résultat escompté, le bilan n’est pas pour autant totalement un échec. Cette longue période d’introspection, et le recul que m’a offert le voyage m’ont permis de dresser le fil rouge de ma vie: si je ne peux regarder vers l’avant, je peux regarder en arrière, et voir ce qui est constant dans ma vie. C’est l’art de relier les points. Ou comme le dirait Steve Jobs: «connecting the dots». 

  • Les premières semaines de mon voyage, je sentis le bonheur de sortir de ma routine. De faire face à de nouvelles difficultés. Sentir mon cerveau s’activer à nouveau, mon instinct se faire à nouveau plus présent. Le confort a cela qu’il endort. Avoir de nouveaux challenges. Faire face à de nouvelles situations. Cela m’avait manqué. J’ai besoin d’évoluer, d’apprendre constamment.

  • Après avoir passé plusieurs mois dans des zones désertiques, limité à des considérations de base, je réalise combien la visite d’une simple galerie d’art m’avait manqué. Je n’aime pas le mot d’artiste, trop pompeux à mon goût. Mais j’aime la création: la créativité. En être privé durant une longue période m’a fait réaliser que je ne peux pas m’en passer. 

  • Avant mon départ, ma mère me fait promettre de lui donner des nouvelles. C’est le prétexte qui me manquait, et je décide alors de tenir un blog de voyage. Une fois par mois, je publie le récit de mes aventures. Cette expérience me fait réaliser combien j’aime écrire, transmettre, partager mes expériences et mes découvertes. Je me prends au jeu, et ces petits moments à travailler sur mon blog depuis le wifi surchargé d’une auberge bon marché deviennent de petits moments de réjouissance.

Apprendre. Créer. Partager. 

Une structure se dessine gentiment, même si elle n’est pas tout à fait si claire dans mon esprit à ce moment-là. 

La description du jeu relier les points explique que «lorsqu'une ligne reliant les points est dessinée, le contour d'un objet est révélé». Ou encore, qu’ «il est résolu lorsque chaque point est relié par un segment, l'ensemble des segments formant une œuvre»…

Une nouvelle année s’est presque déjà écoulée, à tenter d’atterrir, de reprendre le fil de mon ancienne vie, et de mettre en ordre ces différentes réflexions. Et quelque chose se passe. Une étincelle! Il m’aura fallu plus de 30 ans, mais soudain tout prend sens! Ces fameux points se connectent enfin et révèlent les contours du dessein qu’ils formaient…

Comme un puzzle, chaque chose se met à sa place. Sans vraiment en avoir conscience je reprends une idée de longue date, et commence à développer une plateforme de formation en ligne spécialisée dans les arts graphiques. Ce que je ne pouvais pas faire plus tôt, je peux le faire aujourd’hui. J’ai désormais la maturité nécessaire. La confiance. Et l’expérience. Je commence à m’investir sur ce projet et je m’y épanouis, au plus grand plaisir de mon profil atypique, mélange de créativité et méthode.

 
Toutefois, le côté méthodique allié à l’imagination peut aider à réaliser des projets originaux notamment dans l’informatique. De même, beaucoup de consultants en organisation conjuguent ces deux dominantes car, pour concevoir de nouvelles méthodes, il faut être à la fois rigoureux et doté d’une grande créativité.
— Test d'orientation
 

Printemps 2019

Un cercle vertueux se dessine gentiment: je découvre de nouvelles connaissances, je perfectionne mes compétences. Et je mets en place de quoi les transmettre. Apprendre. Créer. Partager. 

Évoluer. Et aider d’autres à le faire. 

Je commence à développer mon projet, en soirée, et les weekends, en parallèle de mon travail. Pour la première fois depuis longtemps je suis serein. Ma sécurité est assurée. Je sais où je vais. Et j’ai le temps. La vie semble avoir enfin pris tout son sens, et j’ai l’impression d’avoir trouvé ma place dans l’univers!

À savoir si le destin me donne un coup de main, ou si ce sont les aléas de la vie, mais je perds mon travail au même moment. 

Et là, j’ai le choix. 

Sauter le pas ou non. Remettre ce projet dans une armoire et attendre d’avoir retrouvé une stabilité. Ou sauter dans le vide et m’y investir pleinement: un acte de foi. Pour la première fois de ma vie, en pleine conscience, je fais le choix de sauter le pas. C’est un pari. Et je fais le pari d’y croire. J’ai perdu la sécurité. Pourtant la sérénité est toujours présente; désormais je sais où je vais.

Nous sommes au printemps 2019. 
Et c’est la naissance d’Influenz… 

 
 

Découvrez l’histoire d’Influenz, de sa création à aujourd’hui! Son parcours, son évolution, ses difficultés et ses moments forts!

 

Passez de l’autre côté du miroir, et découvrez l’envers du décor: le développement complet de la plateforme!

 
 
Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.
— Steve Jobs