L'art du web(design)

WEB  / L’art du webdesign
 

Aujourd’hui je commence une vie d’entrepreneur sur le web. Et comme tout entrepreneur qui se lance, je rencontre des difficultés, j’apprends de nouvelles choses, et j’avance. Je vous propose de m’accompagner dans ce voyage. Pour que vous puissiez apprendre de mes erreurs, bénéficier de mes expériences, et profiter de tout ce que je découvre: le témoignage live d’un entrepreneur web…


 

Aujourd’hui je commence une vie d’entrepreneur sur le web…

J’ai créé Influenz, une plateforme de formation en ligne. Celle sur laquelle vous naviguez en ce moment même. Et comme tout entrepreneur qui se lance sur le web, je rencontre des difficultés, j’apprends de nouvelles choses. Et j’avance. Je vous propose de m’accompagner dans ce voyage. Pour que vous puissiez apprendre de mes erreurs, bénéficier de mes expériences, et profiter de mes connaissances: le témoignage live d’un entrepreneur web.

Lorsque j’ai commencé à créer Influenz, la première chose que j’ai réalisée (même en le sachant déjà), c’est que sur internet Google fait la loi. Qu’on le veuille ou non, il est impossible de faire abstraction de ce géant. Puis, très vite, j’ai également réalisé l’importance des réseaux sociaux. À nouveau, difficile de passer outre ce phénomène. Mais le plus surprenant, ce fut le troisième point qui s’est également très vite imposé à moi : mes obligations légales; le temps de ma jeunesse ou internet était une zone de non-droit où chacun publiait tout et n’importe quoi sans se poser de questions est révolu. Définitivement révolu.

Ces points ont été les premiers à se révéler. D’autres ont suivi, et suivent encore chaque jour. C’est ce que je souhaite vous transmettre ici: ce voyage. Tout ce que j’apprends, au fur et à mesure. Partager avec vous mes difficultés, mes découvertes, mes avancées. Afin que vous puissiez suivre ce parcours avec moi. Aussi loin que vous le voulez.

Cette évolution dessinera petit à petit une carte, une marche à suivre. Un guide. Depuis la base. Parti de rien. Et avec patience, il tracera un itinéraire qui ira de plus en plus loin. Et vous pourrez suivre ce chemin avec moi. Aussi loin et longtemps que possible.

Allons-y. Et si le coeur vous en dit, venez avec moi.

 
Start where you are.
Use what you have.
Do what you can.
— Arthur Ashe
 

Le web & la création

Le web. Cet immense terrain vague, promesse de tous les possibles. Je l’ai vu changer au fil des ans. Par le passé, avoir une présence en ligne passait par maintenir un site saturé de couleurs et clignotants de toute part. Puis ce monde fit place à un web plus interactif et professionnel; ce fut le temps des blogs. Et aujourd’hui, il existe une multitude de façons d’avoir une présence en ligne. Site internet, blog, réseau social, podcast, chaîne YouTube… les possibilités sont infinies.

Pour ma part, j’ai choisi de créer un site personnel. J’aime l’idée d’avoir le plus de contrôle et de liberté possible. Et je n’en suis pas à mon premier essai. De mes expériences, je retiens trois méthodes particulières pour créer un site internet.

  1. La version manuelle : Rien ne vous empêche de tout créer vous-même. Soyez à la fois l’architecte, le maçon, l’électricien, le menuisier, le plombier, le décorateur… Mais cela demande des compétences de design, de programmation, de gestion de bases de données, des connaissances du web. Il vous faut créer vos visuels, votre code, apprendre des langages informatiques; la charge de travail est immense. Bref, pas à la portée de tout le monde. Une alternative consiste à acheter les services d’un professionnel qui créera votre site sur mesure. L’avantage est que vous n’aurez pas à lever le petit doigt. L’inconvénient sera lui du côté de votre portefeuille…

  2. La version automatisée : Les CMS (Content Managing System), appelés en français système de gestion de contenu (SGC), sont des plateformes dont le but et de faciliter la conception et la mise à jour de sites internet ou autres applications multimédia. Squarespace et Wordpress sont parmi les plus populaires d’entre elles. Ces systèmes gèrent eux-mêmes une partie de la création web, et vous laissent la gestion des parties les plus accessibles (création de texte, mise en page, etc…). Cette solution est très avantageuse et simplifie fortement les choses, vous permettant d’atteindre rapidement un résultat même si vous n’avez aucune connaissance web. C’est sans doute l’une des méthodes les plus courantes actuellement sur le web. L’avantage est la rapide fonctionnalité, et la simplicité de ces plateformes. Parmi les inconvénients, on notera souvent un certain coût, et une liberté moindre, vos possibilités dépendant dès lors de votre plateforme.

  3. La version semi-automatisée : Il est fort probable (et même certain) que même en utilisant une plateforme de type CMS vous deviez procéder à des ajustements. C’est lié à la nature de l’informatique et du web: rien ne marche jamais vraiment du premier coup! Il vous faudra tôt ou tard devoir ajuster certains codes, et comprendre des notions d’informatiques et d’internet. La troisième possibilité est donc de partir d’un CMS de base, que vous allez ensuite personnaliser. Il existe aujourd’hui une grande liberté d’action permettant de personnaliser votre projet à l’aide de plugins, de thèmes, ou même par vous-même. Et plus vous développerez vos connaissances, plus vous pourrez personnaliser et adapter votre site. C’est cette méthode que j’utilise pour développer Influenz. C’est également cette méthode qu’adoptent de nombreux professionnels, créant des sites web en utilisant un CMS comme base de développement. L’avantage est une simplicité et une relative liberté. Les inconvénients sont liés au fait de dépendre d’une plateforme et de devoir vous y adapter, ainsi qu’à leurs restrictions. Mais si vous ne voulez pas créer votre site depuis zéro, et que vous avez quelques notions de web, c’est sans doute le meilleur compromis.

 
 
Influenz-M009-Squarespace-4x3.jpg

Squarespace

Squarespace est une plateforme de gestion de contenu web. Elle permet de créer et gérer des sites web, portfolios, blogs, et boutiques en ligne…

 
 

 

Le web & l’optimisation

Google

Google est un moteur de recherche. Il permet de faire des recherches sur internet afin de trouver ce que l’on souhaite. Un peu à la manière d’un immense catalogue du web. Contrairement à ce que certains pensent, ce n’est pas le seul, ni même le premier. Les plus anciens d’entre vous se souviendront par exemple d’Altavista, qui fut son prédécesseur. Mais de nos jours, Google est clairement le principal. Et l’une des premières choses que l’on réalise lorsque l’on commence à créer une présence en ligne, c’est que sur le web, Google fait la loi! 

Google s’est donné pour mission «d’organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile». Et force est de constater qu’ils y sont très bien parvenus. Aujourd’hui, comme la plupart d’entre nous, c’est vers Google que je me tourne pour trouver ce que je cherche sur internet. Et si je dépends de Google pour trouver différents contenus sur internet, de l’autre côté du miroir c’est aussi de Google que je dépends pour que le contenu que je crée soit visible. 

Il existe certaines alternatives, certes. D’autres moteurs de recherche, les réseaux sociaux, d’autres plateformes. Mais Google reste sans conteste le maître, et son impact est tel qu’il est très difficile de s’en passer. 

Ainsi, Google est en quelque sorte devenu le shérif d’internet. Et à la manière d’une petite ville du Far West dans lequel le shérif fait la loi, il vous faut vous y soumettre, au risque de devoir quitter la ville au soleil couchant, un brin d’herbe entre les dents, et chantant «I’m a poor lonesome cowboy…».

Le fonctionnement de Google est simple. Plus votre contenu est “de qualité”, plus son score est élevé dans le grand classement de Google. Et plus il est proposé lors des recherches, amenant alors plus de visiteurs sur votre site. 

Toute la question est de savoir comment Google détermine son classement. Ceci a amené à l’apparition d’une nouvelle discipline, qui tente d’optimiser les contenus pour Google et les autres moteurs de recherche. Le but est de deviner ce qui plait à Google, afin de créer un contenu qui y répondra le mieux possible, et aura le plus de chance de se positionner en haut du classement. Si votre contenu est bien optimisé, il sera mieux classé dans l’index de Google, et donc proposé plus souvent. Cette discipline s’appelle le SEO, acronyme de Search Engine Optimization. En français: «optimisation pour les moteurs de recherche». 

 
 
Influenz-M009-Squarespace-4x3.jpg

Google

Vingt ans après, Google est devenue l’une des entreprises les plus importantes au monde et a diversifié son activité dans différents secteurs de l’informatique.

 
 

Réseaux sociaux

La deuxième chose dont j’ai pris conscience en voulant créer une présence sur le web, c’est l’importance des réseaux sociaux. Désormais, même Google en tient compte. Les performances de vos contenus, et leur classement dans l’index de Google, dépendent désormais aussi de la façon dont votre contenu est partagé sur les réseaux sociaux : plus votre contenu est partagé, plus Google aura tendance à le faire monter dans son classement. 

La question n’est donc plus vraiment de savoir si vous voulez être présent sur les réseaux sociaux, mais sur lesquels. La mauvaise nouvelle? Que vous le vouliez ou non, il va falloir étendre votre visibilité sur les réseaux sociaux. La bonne nouvelle? Il y a l’embarras du choix! Si Facebook reste clairement le numéro un, il n’est désormais plus la seule option… Ah, et non, Facebook n’était pas le premier…!

 
 
Influenz-M037-reseaux-sociaux-4x3.jpg

Les réseaux sociaux

La mauvaise nouvelle? Que vous le vouliez ou non, il va falloir étendre votre visibilité sur les réseaux sociaux. La bonne nouvelle? Il y a l’embarras du choix!

 
 

 

Le web & la pérennisation

Devoirs & obligations légales

Créer et développer un site internet est une chose. Le faire perdurer en est une autre. Au fil de mes recherches pour développer Influenz, je suis très vite tombé sur mes obligations et devoirs légaux en tant que “bloggeur”. C’est un point qui m’a beaucoup surpris. Je ne m’y attendais pas. Enfin, pas pour un blog de mon envergure, avec à peine une poignée de visiteurs par mois à mes débuts. Et pourtant.

Aujourd’hui, Influenz possède un impressum, une page de mentions légales, une politique de confidentialité, un avertissement sur l’utilisation des cookies. Et ce n’est pas un hasard. Le web de ma jeunesse, immense terrain de jeux anarchique, est bien mort. Aujourd’hui, votre présence en ligne - qu’elle soit personnelle ou professionnelle - est régie par des règles strictes. Et pour que votre présence en ligne ne se termine pas en queue de poisson avant la fin de l’histoire, il est important de vous y tenir…

 
 
Influenz-M043-Devoirs-et-obligations-4x3.jpg

Devoirs & obligations

Le temps ou internet était une zone de non-droit où chacun publiait tout et n’importe quoi sans se poser de questions est révolu. Définitivement révolu.

 
 
 

#035 • Mise à jour: 2019.08.15

fr.wikipedia.org