Les formats de fichiers
 

Les formats de fichiers


De la même manière que le monde animal se découpe en différentes espèces et races, les fichiers digitaux se découpent en grandes familles, que ce soit l'audio, la vidéo, la bureautique, etc. lesquelles possèdent de nombreux types de fichiers différents. Le monde graphique ne fait pas défaut, et les images numériques recouvre de nombreux type de fichiers différents, selon qu'on souhaite alléger la taille du fichier, conserver la transparence, privilégier des animations… 
Chaque fichier d’image numérique est défini par un format, que l'on peut reconnaître grâce à l’extension du fichier.


 

Les images matricielles.

Images conçues à base d'une matrice de pixels (bitmap, carte de points)

BMP | GIF | DNG | JPG | JPEG-LS | JP2PICT | PNG | PSD | RAWTIF


 
Influenz-Image-Matricielle.jpg

IMAGES MATRICIELLES.

 
 

Bmp.

BITMAP • BMP

Développé par Microsoft et IBM, et désormais open source, c’est l’un des plus anciens formats d’image numérique. Il supporte de 2 à 16 millions de couleurs et est géré par la plupart des visualiseurs et éditeurs d'images. 

Remarque: Le format BMP ne compresse pas les fichiers, il n'y a donc aucune perte de données dues à la compression. En contrepartie, les images stockées sous ce format sont relativement lourdes. 


Gif.

GRAPHICS INTERCHANGE FORMAT • 1987 • GIF

Le format GIF est mis au point en 1987 par CompuServe et H&R Block. Il génère des fichiers bitmap et utilise un algorithme de compression sans perte. Il ne supporte qu'un maximum de 256 couleurs, mais a l'avantage de gérer la transparence. Il ne gère par contre pas de transparence progressive contrairement au format PNG. La particularité de ce format est qu'il peut-être animé. 

Remarque: Le format GIF est très utilisé sur le web, particulièrement pour de petites animations. 


JPG.

JOINT PHOTOGRAPHIC EXPERTS GROUP • 1992 • JPG • JPEG

Les premiers travaux concernant le JPG ont commencés en 1978, avant d'être officialisé en 1992, définissant alors une norme de compression d'image (particulièrement l'algorithme de décodage). 

Le niveau de compression est réglable, permettant des définitions de haute qualité pour l’impression, ou de qualité plus faible pour l’affichage web. Plus l'image est compressée plus son poids sera léger, mais plus sa qualité sera dégradée; le but étant de trouver le meilleur compromis en fonction de la situation.

Ce format est très populaire, en particulier sur internet où le poids des images est un critère important. Il est utilisé à la fois pour le web, l'impression ou la photographie (il s'agit du format le plus couramment utilisé en photographie digitale) en faisant sans doute le format le plus universel et polyvalent. 

Remarque: La compression provoquant une perte d'information, l'image se dégrade continuellement à chaque nouvelle compression. Il est donc préférable d'éviter de sauvegarder un fichier JPG à plusieurs reprises, ce qui provoquerait de multiples compressions. 


JPEG-LS.

LOSSLESS JPEG • JLS

JPEG-LS (souvent surnommé Lossless JPEG) est une norme de compression sans perte (réversible). Elle a été évaluée par le Joint Photographic Experts Group, à l'origine des formats JPEG et JPEG 2000. 

Remarque: La compression ne provoquant aucune perte d’informations, il est possible de revenir aux valeurs d'origines de l’image. En contrepartie, l'ordre de compression est beaucoup plus petit que le JPG «classique». 


JP2.

JPEG 2000 • JP2 • JPG2 • J2K • JPF • JPX • JPM • MJ2

Tout comme le format JPG, JPEG 2000 (abrégé JP2) est une norme de compression d’image créée par le groupe de travail Joint Photographic Experts Group. Le format JPEG 2000 supporte 4 milliards de couleurs et peut être compressé avec ou sans perte. Il supporte également la transparence et l’animation. 

Remarque: JPEG 2000 s'adresse aux professionnels de l’image, ce format ayant de meilleures performances que le JPG «classique». Mais il reste pour l'instant très marginal dans le grand public. 


PICT.

PICTURE • PCT • PICT

PICT est un format standard de métafichier graphique créé par Apple pour ses premiers Macintosh. Il peut contenir des informations matricielles ou vectorielles, ainsi que des champs de texte. Lors du passage de OS9 à OSX, le PICT a été remplacé par le PDF en tant que format natif. La compatibilité avec le PICT reste encore assurée, mais il s'agit d'un format obsolète. 


PNG.

PORTABLE NETWORK GRAPHICS • 1996 • .PNG

Format ouvert, PNG a été à l'origine développé par la W3C (World Wilde Web Consortium) afin de remplacer le format GIF, alors propriétaire et soumis à un brevet. Plus performant que ce dernier, il supporte jusqu'à 16 millions de couleurs, ainsi que la transparence. Il gère à la fois la transparence complète, mais également la transparence partielle, permettant ainsi des dégradés de transparences. 

Le format PNG utilise une compression sans perte de données; elle regroupe les couleurs identiques de l'image, la rendant très efficace sur des aplats de couleurs, moins par contre sur des illustrations complexes. 

Remarque: Les caractéristiques du PNG lui permettent d’enregistrer des photographies sans perte de données, mais la taille du fichier reste très supérieure à celle de formats avec perte de données comme JPEG ou JPEG 2000. Il se destine à devenir le futur standard d’internet, de part sa gestion de la transparence et offrant des images avec un excellent rendu des différentes nuances et dégradés. Sa seule limitation est qu'il ne supporte pas les animations. 


PSD.

PHOTOSHOP DOCUMENT • PSD

Le format Photoshop Document (PSD) est un format propriétaire, spécifiquement dédié à l'utilisation du logiciel Adobe Photoshop. C'est un format de travail permettant de conserver toutes les modifications faites à une image, la contrepartie étant des fichiers très lourds. À privilégier donc pour le stockage de fichiers de travail (retouche photo, etc.). 

Remarque: Le format PSD est comparable au format TIFF, ce dernier étant un standard plus ancien et plus universel. Dû à sa popularité, le format PSD a acquis une forme de standardisation, et est désormais partiellement pris en charge par les autres logiciels de traitement d’images et de PAO. 


RAW / DNG.

RAW • CRW (Canon) • RAF (Fuji) • 3FR (Hasselblad) • KDC (Kodak) • MNW (Minolta) • NEF (Nikon) • ORF (Olympus) • RW2 (Panasonic) • PTX (Pentax) • SRW (Samsung) • X3F (Sigma) • ARW (Sony)

RAW est un "format" de fichier d'images numériques. Il désigne en réalité de nombreux formats différents, utilisés dans des dispositifs tels que les appareils photographiques numériques. Cet ensemble de formats est caractérisé par le fait que les fichiers créés contiennent toutes les données enregistrées par le capteur et n'ont subi que peu de modifications. Le terme «raw» provient de l'anglais, signifiant «brut». 

Lors de création d'images, plupart des appareils photographiques convertissent immédiatement le fichier natif en un format standard et compatible, tel que JPEG ou TIFF, provoquant au passage une perte d'informations. La conservation de ces fichiers natifs -les fichiers RAW- permet de garder la presque totalité des informations et offre une plus grande latitude lors du traitement des fichiers en post-production. 

Les données des fichiers RAW sont inutilisables directement. Le fichier doit-être "développé", dans la mesure où il n'a encore subi aucune conversion pour le rendre compatible ou pour améliorer son rendu visuel (luminosité, contraste, etc.). La finalité est la création d'un fichier JPG ou TIFF "développé". L'avantage de cette méthode est une maîtrise complète sur les images lors des traitements en post-production. Raison pour laquelle il est le format le plus utilisé par les photographes professionnels. 

Ce processus d'utilisation de ces fichiers se rapprochant de la photographie argentique, où le négatif doit-être développé puis tiré, ont amené les fichiers RAW à être considérés comme des négatifs numériques

Chaque type de RAW diffère d'un constructeur à l'autre, et nécessite des instructions logicielles spécifiques pour être visionné et édité. Le format propriétaire de ces fichiers et leur compression rend impossible leur visualisation ou édition sans les informations du constructeur. Ceci rend la conservation des fichiers RAW très fragilisée car dépendante des constructeurs, et met un risque sur leur conservation à long terme. 

 

DIGITAL NEGATIVE • 2004 • DNG (Adobe)

Le format Digital Negative (DNG) a été présenté par Adobe le 27 septembre 2004. Format ouvert, il a pour but de standardiser et remplacer les innombrables et incompatibles formats RAW existants, afin d'assurer la pérennité de ces fichiers. À l'heure actuelle, seuls quelques fabricants comme Hasselblad, LeicaPentax ou Samsung proposent ce format de manière native. 

Il est également possible de convertir par voie logicielle des fichiers RAW propriétaires au format DNG, assurant ainsi la pérennité dans le temps de ces fichiers. Si la conservation des formats RAW propriétaires n'est à l'heure actuelle pas un problème, la pérennité de ces formats ne peut être garantie. 


TIF.

TAGGED IMAGE FILE FORMAT • 1986 • TIF • TIFF

Le format TIF / TIFF est un format propriétaire d’Adobe, supportant de 1 à 16 millions de couleurs. C'est un format conteneur pouvant contenir n’importe quel format de données. Le TIFF est un format extrêmement flexible et permet d'utiliser de nombreux types de compression, avec ou sans perte de données; il gère des fichiers jusqu'à une taille de 4 Go.  

TIFF est le format standard pour les images matricielles de haute qualité. Il est très apprécié pour sa restitution quasiment parfaite des images et photographies, et est notamment utilisé pour le stockage de photographies de haute qualité. 

C'est un format courant reconnu par tous les types de systèmes d’exploitation (Windows, Mac, Linux, Unix…) et lu par un grande majorité de logiciels de traitement d’images matricielles. 

Grâce à sa flexibilité le TIFF est couramment utilisé dans les environnements professionnels, autant dans la photographie que dans les impressions de haute qualité. 

 

Les images vectorielles.

Images conçues à base de coordonnées de points et de vecteurs

AI | EPS | FLA | PDF | PS | SVG | SWF


 
Influenz-Image-Vectorielle.jpg

IMAGES VECTORIELLES.

 
 

AI.

ADOBE ILLUSTRATOR ARTWORK • 1987 • AI

Adobe Illustrator est un format de fichier propriétaire développé par Adobe pour la création d'images vectorielles. Il est basé sur les formats PDF et EPS. En raison du principe vectoriel que le format utilise -et qui permet l’agrandissement ou la réduction d’images sans perte de qualité- il est principalement utilisé pour générer des supports de communication, logos, etc. 

Remarque: Tout comme le format Photoshop -propriétaire à Adobe- se rapproche du standard TIFF, Illustrator est propriétaire à Adobe et se rapproche du standard PDF. Il est un format couramment utilisé grâce à la popularité du logiciel. 


FLA / SWF.

FLASH • 1996 • FLA

Flash est un format d'animation développé en mai 1996 par la petite firme FutureWave Software sous le nom de FutureSplash Animator avec pour objectif de créer de petits fichiers d'animation. En décembre de la même année, Macromedia acquit FutureWave, et FutureSplash Animator devint Macromedia Flash 1.0. Macromedia sera elle-même acquise par Adobe en 2005, Macromedia Flash devenant Adobe Flash

Flash permet la manipulation de graphiques vectoriels et d'images matricielles (et autres formats) en vue de créer des contenus multimédia (animations, vidéos, jeux, applications...). Prévu pour un volume de données réduit, il est très répandu sur le web. Depuis son lancement en 1996, la technologie Flash est devenue l'une des méthodes les plus populaires pour ajouter des animations et des objets interactifs à une page web. 

Remarque: Flash est un format promis à l'obsolescence à brève échéance (2020). S'il a longtemps été la plate-forme dominante pour le contenu multimédia en ligne, la décision en 2010 d'Apple de ne plus le supporter sur les ordinateurs, tablettes et téléphones a miné son utilisation. Son utilisation a passé de près de 50% en 2011 à 10% en 2016. Depuis, Adobe favorise une transition vers le HTML5 et sa mort définitive est annoncée pour 2020. 

 

SMALL WEB FORMAT • 1996 • SWF

Les fichiers de travail (.FLA) contiennent le matériel source des animations. Ils sont ensuite compilés dans un fichiers séparé contenant l'animation complète et ne pouvant plus être édité (.SWF). 

SWF est l’acronyme de Small Web Format (à l'origine ShockWave Flash). Le format SWF peut contenir des animations et de petits applications avec différents degrés d'interaction et de fonctionnalité. Il est principalement destiné à un usage en ligne et est se trouve très présent dans les jeux en ligne. 


PDF.

PORTABLE DOCUMENT FORMAT • 1992 • PDF

Le Portable Document Format (format de document portable), généralement abrégé en PDF, est une version simplifiée du format PostScript. Il a été conçu pour être un format de fichier universel compatible avec une majorité de systèmes. 

Sa spécificité est qu'il préserve la mise en forme de tout document (police de caractères, image, objet graphique, mise en page…) telle qu'elle a été définie par son auteur et l’application ayant servi à le créer, et quelles que soient l'application et la plate-forme utilisées pour le visualiser ou l'imprimer. 

Le PDF 1.0 a été présenté par Adobe en 1992. Il a par la suite évolué à plusieurs reprises jusqu'à devenir une norme ISO en 2008. 

Les fichiers PDF peuvent être créés avec des options personnalisées (compression des images et des textes, qualité d'impression du fichier, limitation des droits d'impression ou de modification, etc.), et il est également possible de générer de l'interaction (champs de textes, notes, corrections, menus déroulants, etc.). 

Les fichiers PDF peuvent ainsi être partagés, visualisés et utilisés dans un ensemble très large et varié de domaines, que ce soit en bureautique (facture, document officiel…) ou dans l'industrie artistique (fichier d'impression…) par exemple. Pour ces raison, ce format s'est imposé comme format d'échange et d'archivage de documents électroniques et est devenu un standard international

Remarque: le format PDF est né de l'imagination de John Warnock, l'un des fondateurs d'Adobe, à l'origine un projet destiné à répondre aux besoins interne de sa société. Adobe étant déjà propriétaire et utilisateur du format PostScript, c'est naturellement ce format qui a servi de base au projet. 


PS / EPS.

POSTSCRIPT • 1982 • PS

Le PostScript est un langage de description de page hybride vectoriel/matriciel mis au point par Adobe. Il gère la plupart de ses éléments de façon vectorielle, mais peut gérer également les images matricielles. Ce langage interplateformes permet ainsi d'obtenir un fichier unique comportant tous les éléments d'une page (texte, image, police, couleur, etc.). 

Même s'il est pratiquement devenu un standard, le développement du PostScript est arrêté par Adobe depuis 2007, afin que le PDF puisse prendre la relève. 

 

ENCAPSULATED POSTSCRIPT FILE • EPS • EPSF • EPSI

Le format Encapsulated PostScript (EPS) est un format ouvert créé par Adobe, descendant du format PostScript, qui permet de décrire des images pouvant être constituées d'objets vectoriels ou bitmap. Dans le milieu professionnel, le format EPS était très utilisé pour ses qualités vectorielles. Aujourd'hui on lui préfère le format PDF, plus polyvalent. 

Remarque: Principalement utilisé par le logiciel Illustrator, EPS est néanmoins supporté par toute la suite Adobe


SVG.

SCALABLE VECTOR GRAPHICS • 1999 • SVG • SVGZ

Le Scalable Vector Graphics (graphique vectoriel adaptable) est un format de données développé à partir de 1999 au sein de la W3C (World Wilde Web Consortium). Ce format supporte jusqu'à 16 millions de couleurs, ainsi que la transparence, et peut-être animé. 

Basé sur le langage XML -un format texte- rend ce format d'image très compressible. Il a été conçu pour décrire des graphiques vectoriels, produisant ainsi des images très légères et permettant l’agrandissement ou la réduction sans perte de qualité. 

Remarque: La principale limite du format SVG est son utilisation uniquement réservée aux navigateurs internet, le restreignant ainsi à une utilisation en ligne. 

 

#008Mise à jour: 2019.02.22


Swiss photographer living & working in Lausanne.
Looking for beauty, precision & humanity.